Dans le milieu hospitalier les contes ne sont pas qu'un moyen de passer le temps. Parce qu'ils stimulent la bonne humeur et qu'ils ne cessent d'encourager à vivre, ils jouent un rôle dans la guérison du patient. En salle, au chevet et même dans les couloirs, je distribue aux malades et à leur entourage (proches, personnel soignant) histoires, pensées du jour, poèmes. Autant de  pastilles pour rire, rêver, réfléchir...

Nuit de la lecture à l'hôpital Bichat. Janvier 2018. 

 A droite, Françoise Nyssen, ministre de la culture et  Daniel Pennac, écrivain